linge

Asthme : mieux vaut éviter de faire sécher son linge à l’intérieur

Faire sécher son linge en intérieur peut faire grimper l’humidité de plus de 30 %. Les crises d’asthmes seraient alors plus fréquentes.
L’été arrive, la chaleur et le soleil aussi. La saison des complications ménagères s’éloigne : il est beaucoup plus facile de faire sécher son linge. Il ne faut alors pas se priver de le faire dehors.

Le conseil s’adresse surtout aux asthmatiques. La Société irlandaise de l’asthme alerte sur les risques que peut représenter un simple étendoir dans une chambre ou une salle de séjour. En faisant sécher son linge en intérieur, l’humidité dans la pièce peut augmenter de plus de 30 %.

 

Spores d’intérieur

Et l’humidité est l’ennemie des asthmatiques. « Les environnements humides stimulent la croissance des moisissures, qui rejettent leurs spores dans l’atmosphère, explique Pheena Kenny, conseillère en santé à la Société irlandaise de l’asthme. Elles peuvent causer des réactions allergiques chez certaines personnes, et sont souvent invisibles à l’œil nu. »

Chez les personnes non allergiques, ces spores sont rejetées par le système respiratoire à l’occasion d’une petite toux, ou un éternuement, ou même sans signe visible. « Mais pour les asthmatiques sensibles aux spores, elles peuvent déclencher ou aggraver les symptômes d’une crise », poursuit Mme Kenny.

Les enfants en bas âge, les personnes âgées, immunodéprimées ou souffrant d’eczéma sont plus particulièrement exposés.

 

 Ouvrir les fenêtres

Pour les asthmatiques comme les autres, mieux vaut donc faire sécher son linge dehors. Facile à dire pour les personnes habitant en maison, ou celles jouissant d’un grand balcon ou d’un sèche-linge. Mais les autres, qui habitent dans un petit appartement, pourront ouvrir les fenêtres dès que le temps le permet. Et en ce mois de juin ensoleillé, c’est le cas !

Les médecins irlandais, spécialistes de l’humidité s’il en est, conseillent également d’attendre avant de ranger son linge dans l’armoire. S’il n’est pas totalement sec et y ramène l’humidité, elle deviendra un réservoir à moisissure. En évitant de plier trop serré et d’entasser les vêtements, l’humidité sera aussi plus faible.

Attention aux plantes

De manière plus générale, pour limiter l’humidité les logements doivent être bien ventilés. L’ouverture des fenêtres ne doit donc pas se limiter aux jours de lessive : 15 minutes minimum, matin et soir si possible. L’excès de plantes est déconseillé, ainsi que trop de chauffage en hiver, qui favorise la croissance des moisissures. La température idéale se situe entre 18 et 20 degrés.

Si des traces de moisissures devaient quand même apparaître sur les surfaces dures, le nettoyage ne requiert pas de produits particuliers, simplement un peu de savon et du vinaigre blanc.


Pour lire l’article en intégralité : www.pourquoidocteur.fr

Mis à jour le 14 juin 2017