FAIRE UN DON

Pourquoi aider ?

Réduire son ISF

Legs & donation

Particulier ou société

Nous aider autrement

Don in memoriam

Don régulier

jean-jacques larzul

Jean-Jacques Larzul se remet en selle et soutient la Fondation du Souffle

Jean-Jacques Larzul entame un périple de 1 500 km à vélo du 10 au 25 septembre entre Quimper et Strasbourg. Son objectif ? Démontrer l’importance de l’activité physique pour tous.

Jean-Jacques Larzul fera un bout de route avec Bruno Kerrec, Pierre Coriou, Danièle Cornic et Hervé Chauvin. 

Il y a quelques années, les médecins déconseillaient la pratique sportive aux personnes asthmatiques. Désormais, ils leur recommandent une activité régulière. Jean- Jacques Larzul, le président de la Fondation du souffle du Finistère qui lutte contre les maladies respiratoires, assure : “Idéalement, il faut marcher, nager, pédaler… quotidiennement qu’on soit en pleine santé, patients à risque ou malades”

 

100 à 110 km par jour

L’ancien pneumologue du Centre hospitalier de Cornouaille parle en connaissance de cause puisqu’il a repris le vélo, une fois retraité. À 67 ans, il pédale 100 à 200 km par semaine et affiche une forme éclatante. En 2013, il a rallié Quimper à Arles. En 2015, il s’est lancé dans un nouveau défi cycliste sous l’égide de la Fondation du souffle : 1 600 km entre la Pointe du Raz et Marseille. Il récidive cette année : 1 500 km entre Quimper et Strasbourg. Le périple fera étape à Sainte-Anne-d’Auray, Guérande, Nantes, Angers, Montpellier, Uzès, Malaucène (Mont Ventoux), Nyons, Privas, Puy-en-Velay, Ambert, Dijon, Besançon, Vesoul, Thann et Colmar. Le départ est prévu dimanche 10 septembre de la statue de Laënnec, à Quimper. Tout au long du trajet, Jean-Jacques Larzul sera accompagné par trois ou quatre amis. Des clubs cyclistes devraient aussi faire un bout de route avec eux, comme les cyclo randonneurs Quimper Cornouaille.

 

1 h 30 de sommeil en moins

Les cyclistes pédaleront 100 à 110 km par jour à la vitesse moyenne de 20 km/h. Certaines étapes seront plus difficiles que d’autres : comme le Mont Ventoux. À chaque étape, ils seront accueillis par les Fondations du Souffle locales et les associations de malades. Inlassablement, Jean-Jacques Larzul devrait promouvoir l’activité physique « elle permet de diminuer de 20 % le risque de cancer du côlon et de 10 % le cancer du sein. » Le professionnel de santé plaide aussi pour le bien-manger et la qualité du sommeil. En un siècle, le sommeil a diminué de 1 h 30 en moyenne. C’est considérable ! À Strasbourg, Jean-Jacques Larzul sera reçu en grande pompe. Il faut dire que la ville est sensible au message porté par l’ancien pneumologue. Depuis 2012, elle a déployé un dispositif innovant : Sport-santé sur ordonnance. Plus de 300 médecins généralistes strasbourgeois ont signé la Charte d’engagement et prescrivent une activité physique modérée et régulière à leurs patients atteints d’obésité, de maladies cardiovasculaires, d’un cancer du sein ou du colon…


Pour consulter l’article en intégralité : www.actu.fr
Mis à jour le 5 septembre 2017