pouvoirs publics

Urgence BPCO : les pneumologues et les patients alertent les pouvoirs publics

ALERTE ROUGE SUR LA BRONCHO-PNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE :

Les patients et professionnels de santé dénoncent les impacts dévastateurs de cette maladie en France et appellent les pouvoirs publics à développer un plan d’action d’urgence contre la BPCO.

A l’occasion de la journée mondiale contre la Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive, les associations de professionnels de santé et de patients, soutenues par un collectif de parlementaires, ont présenté autour d’une table ronde leur Livre Blanc « Faire de la BPCO une urgence de santé publique pour le quinquennat ».

« Il s’agit en réalité d’un Livre « rouge », symbole de l’urgence que représente la BPCO, qui touche 8% de la population adulte en France » ont-elles indiqué « son objectif est d’alerter les pouvoirs publics sur l’insuffisance de sa prise en charge et d’appeler à la mise en œuvre d’un plan d’action ambitieux, à la hauteur des immenses défis de cette maladie ».

Pour consulter le livre blanc >> FAIRE DE LA BPCO UNE URGENCE DE SANTE PUBLIQUE

La Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) est une maladie respiratoire peu connue, qui constitue pourtant une véritable urgence de santé publique en France. Maladie répandue, handicapante et source d’isolement social pour les patients, voire mortelle sans prise en charge adaptée, elle cause aujourd’hui, chaque année, près de 18 000 décès et entre 130 000 et 160 000 hospitalisations. Pourtant, elle ne fait actuellement l’objet d’aucun plan d’action politique durable pour lutter efficacement contre la maladie, malgré l’insuffisance dans sa détection et sa prise en charge : seulement le tiers des cas de BPCO est diagnostiqué, et presque un patient sur deux est réhospitalisé dans les six mois après une première hospitalisation. 

C’est dans ce contexte que la communauté médicale et des patients ont publié le Livre Blanc « Faire de la BPCO une urgence de santé publique pour le quinquennat ». Cet ouvrage est le fruit d’un travail collectif de près d’un an, mené dans la plus stricte indépendance, qui a bénéficié de la contribution d’une trentaine d’experts de la BPCO. « Ce Livre Blanc est en réalité un Livre « Rouge », parce que la BPCO est une urgence de santé publique et que la communauté politique doit mobiliser au plus vite pour apporter des réponses globales et efficaces, à la hauteur de la situation », ont souligné les associations.

Celles-ci peuvent compter sur l’engagement d’un collectif de parlementaires qui ont apporté leur soutien à l’initiative. Comme l’indique Marie TAMARELLE-VERHAEGHE, Députée de l’Eure et l’un des soutiens du projet : « La mise en place d’une politique de prévention est une nécessité, et c’est ce à quoi s’est engagée notre nouvelle majorité. La prise en charge des patients souffrants de cette pathologie et leur accompagnement doivent être au cœur des préoccupations de santé. A ce titre, je salue ce Livre Blanc qui attire notre attention et nous pousse à lutter davantage pour les personnes atteintes de cette maladie lourde à porter ».

Les associations impliquées ont donc appelé les pouvoirs publics à mettre en place, dès l’année 2018, un plan d’action global, s’appuyant sur des mesures concrètes et ambitieuses, à la hauteur des enjeux de la lutte contre la BPCO, pour améliorer la prise en charge de la maladie et en réduire les impacts. Les neuf recommandations présentées dans ce Livre Blanc vont dans ce sens.

Pour consulter le communiqué de presse >> Alerte rouge sur la BPCO