Soutien à la Recherche

Le soutien à la Recherche est l’une des trois missions fondamentales de la Fondation du Souffle, dont le pouvoir est délégué au Fonds de Recherche en Santé Respiratoire (FRSR), véritable “bras armé” de la Fondation, avec un Conseil Scientifique unique et commun composé de 20 membres particulièrement qualifiés, sous la présidence du professeur Philippe Bonniaud.

Ces derniers constituent les seuls appels d’offres institutionnels nationaux en pneumologie. Ils prennent le relais des appels d’offres CNMR antérieurs, qui depuis 1970 ont permis de financer plus de 600 travaux de Recherche médicale en Pneumologie, grâce au soutien des donateurs.

Aujourd’hui, la pneumologie ne peut que s’enorgueillir d’avoir réussi à développer et faire converger ces deux outils puissants de sa discipline qui ont permis de collecter plus de 5 millions d’euros depuis 2010.

soutien à la recherche

Selon les ressources financières disponibles, l’objectif de la Fondation du Souffle et du FRSR est de pouvoir lancer au moins deux appels d’offres “blancs” par an. Un premier appel d’offres de ce type est lancé au printemps de chaque année, intitulé “Formation par la Recherche” et destiné à subventionner des masters 2, des thèses d’université, des séjours postdoctoraux et de mobilité (la bourse de mobilité du Collège des Enseignants de Pneumologie fait partie de cet appel d’offre). Un second appel d’offres blanc intitulé “Soutien à la Recherche” est lancé à l’automne, pour financer des frais de fonctionnements ou de petits investissements. D’autres appels d’offres, thématiques, sont possibles en fonction des flux d’argent.

Tous les types de Recherche (fondamentale, clinique, épidémiologique, de santé publique…) peuvent être financés.

L’évaluation des projets reçus après la publicité des appels d’offres est très rigoureuse. Chaque projet reçu est confié pour gestion à un membre du Conseil Scientifique (rapporteur), qui en demande l’évaluation à au moins deux experts extérieurs (systématiquement trois pour les subventions supérieures à 50 000 €).  Les évaluations externes et les rapports internes constituent le socle des délibérations des jurys “ad hoc” constitués pour chaque appel d’offres (chaque jury comprend systématiquement l’ensemble du Conseil Scientifique, et, le cas échéant, des personnalités qualifiées extérieures proposées aux Conseil d’Administration de la Fondation et du FRSR par le président du Conseil Scientifique).

Ces délibérations, au cours desquelles grand soin est pris de limiter l’impact des conflits d’intérêts éventuels, donnent lieu à un “palmarès” comprenant une liste “rang utile” et une liste “complémentaire” que le Conseil Scientifique propose aux Conseils d’Administration pour le financement en fonction des ressources allouées à chaque appel d’offres. Les Conseils d’Administration n’interviennent en aucun cas dans la sélection scientifique des projets, permettant l’attribution des fonds en toute transparence, uniquement en fonction de la qualité des projets.

Une fois un financement alloué à un projet, celui-ci fait l’objet d’un suivi par le Conseil Scientifique. Un rapport d’étape à 6 mois est exigé, puis un rapport à un an qui peut être soit un nouveau rapport d’étape soit un rapport final. Aucune modification substantielle du projet ne peut être effectuée sans l’aval du Conseil Scientifique.

Par convention, la Fondation et le Fonds de Dotation se réservent la possibilité d’exiger le remboursement des sommes perçues si le suivi de projet n’est pas considéré comme satisfaisant. En fin de projet, les lauréats reçoivent une lettre de clôture attestant de la complétion de leurs obligations. Ils doivent mentionner le soutien de la Fondation et du Fonds de Dotation sur l’ensemble des documents produits grâce aux financements reçus (articles, mémoires, thèses, communications).

Mis à jour le 10 Novembre 2016