grippe

Grippe : Qu’est-ce que le plan d’urgence Orsan ?

Grippe : mise en place du plan urgence Orsan

Plus de 2 millions de personnes ont déjà été touchées par la grippe et pourtant, « le pic de l’épidémie n’est pas encore atteint », prévient le ministère de la Santé dans un communiqué. Marisol Touraine a déclenché, jeudi 19 février, à l’échelle nationale le plan Orsan. Son objectif est de désengorger les hôpitaux et les urgences, qui connaissent une situation de saturation.

Mobilisation des médecins généralistes

Le plan Orsan signifie « Organisation de la réponse du système de santé » en situations sanitaires exceptionnelles. C’est un « outil central de planification » mis à disposition des acteurs du secteur, détaille le ministère de la Santé. Décliné au niveau régional, il comprend trois volets.
Tout d’abord pour les médecins généralistes. En mobilisant la profession, le ministère de la Santé espère éviter toutes saturations des urgences. Pour favoriser au maximum la prise en charge ambulatoire des malades et ne recourir à l’hospitalisation que pour les situations d’urgences le nécessitant. Des recommandations concernant la prise en charge et le traitement des cas de grippe ont déjà été diffusées.

Déprogrammer des interventions

Les hôpitaux sont aussi concernés par le plan Orsan. Qu’ils soient publics ou privés, les établissements de santé doivent s’engager à reporter et même déprogrammer des interventions considérées comme étant non-urgentes. Cela va permettre d’ouvrir des lits supplémentaires, de rappeler des personnels et de renforcer ponctuellement les équipes de professionnels de santé dans les établissements en difficulté.
De façon plus générale, le secteur médico-social est aussi mis à contribution afin d’assurer une meilleure prise en charge des personnes âgées dans les Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. De plus, la ministre de la Santé a rappelé l’importance de la vaccination contre la grippe, en particulier pour les personnes âgées et les plus jeunes.