environnement

Le tabac, un fléau pour notre santé mais pas seulement

« Mon pays, le Malawi, a vu s’éteindre la plupart de ses forêts à cause du tabac », déplore Nicholas Hopkinson docteur à l’Imperial College de Londres qui a publié le mardi 2 octobre une étude sur l’impact de la cigarette sur l’environnement.

 

Le tabac, un désastre pour la santé

 Le tabac reste une des principales cause de décès évitable, tuant plus de 7 millions de personnes par an avec de graves effets chroniques ou non sur la santé. La Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (souvent abrégée en FCTC, Framework Convention on Tobacco Control), établie il y a 15 ans, est le premier traité mondial de lutte contre le tabac.

Ratifié par 181 pays, couvrant 90% de la population mondiale, le traité appelle les pays à développer des politiques protégeant les individus et limitant les activités de l’industrie du tabac.

 

Mesures présentes dans le  programme MPOWER :

  • surveiller la consommation de tabac
  • protéger les populations de l’exposition passive à la fumée
  • distribuer des supports pour arrêter
  • sensibiliser aux dangers du tabac
  • renforcer l’interdiction de la publicité, sponsoring, promotion liée au tabac
  • augmenter les taxes sur le tabac

 

Même si le traité est aujourd’hui majoritairement universel, le suivi du programme reste inadapté et irrégulier.

Pour y remédier, la Huitième session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (COP8) a adopté une nouvelle stratégie globale visant à accélérer le contrôle. Cette nouvelle stratégie a été réalisé pour guider les différents pays à répondre aux objectifs suivants : une baisse de 30 % du taux de fumeurs d’ici 2025.

 

A lire aussi : Lancement de la campagne Moi(s) Sans Tabac, le 1er novembre 2018

 

La cigarette, un désastre pour l’environnement

 

De la pollution de l’eau à la déforestation en passant par l’acidification des sols, la production de tabac a des conséquences terribles sur l’environnement.

Chaque année, ce sont 6 mille milliards de cigarettes qui sont produites et vendues à 1 milliard de fumeurs dans le monde. Selon cette étude, une personne qui fume un paquet de cigarettes par jour pendant 50 ans aura épuisé 1,4 million de litres d’eau. En outre, les émissions de gaz à effet de serre mondiales liées au tabac représentent 0,2 % chaque année, un indice qui révèle l’importance de ce combat.

Quant à la production de tabac, elle est concentrée majoritairement dans les pays en développement tandis que les plus gros consommateurs sont les pays les plus riches. Cette étude préconise une prise en compte de l’impact du tabac sur l’environnement pour déterminer le prix des cigarettes

En France, « le prix du paquet de tabac augmentera six fois d’ici à la fi 2020, pour atteindre 10 € » avait déclaré la Ministre de la Santé, Agnès Buzyn fin 2017. Les augmentations successives du prix des cigarettes accompagnée de l’augmentation du remboursement des aides au sevrage et de l’instauration du paquet neutre ont eu un effet impressionnant sur la consommation de tabac.

« Un million de fumeurs quotidiens en moins en 2017 » avait révélé Santé publique France dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire publié à l’occasion de la Journée Mondiale sans Tabac.

 

 


 Pour consulter l’étude en intégralité : Burning the developing world’s resources

Mis à jour le vendredi 12 octobre 2018