respiration

Une mauvaise respiration qu’est-ce que c’est ? La Fondation du Souffle vous en dit plus

La respiration est un mécanisme instinctif qui se met en place dès notre plus jeune âge et permet d’oxygéner l’ensemble de notre corps. Et pourtant, il nous arrive de négliger notre manière de respirer car le quotidien apporte souvent son lot de contrariétés. 

 

Une mauvaise respiration, qu’est-ce que c’est ?

Expirer en gonflant le ventre, un souffle trop court… Les conséquences peuvent être importantes : constipation, perturbations rénales, troubles veineux en sont quelques exemples. Il arrive qu’une mauvaise respiration soit aussi le symptôme d’un autre problème comme par exemple une dorsalgie.

Pour améliorer son hygiène corporelle et mentale, il faut donc réapprendre à respirer notamment en pratiquant la respiration consciente.

Le principe ? Asseyez-vous bien droit, inspirez puis expirez profondément durant trois minutes en suivant mentalement le parcours de l’air dans votre corps. Gardez la bouche ouverte et la langue appuyée contre le palais. Une fois à l’aise avec l’exercice, vous pouvez dessiner des vagues sur un papier correspondant à votre respiration, ce qui permet de renforcer le signal envoyé au cerveau et de mieux l’intégrer.

Résultat : réalisés trois fois par jour, ces exercices permettent d’harmoniser les deux partis du système nerveux autonome. L’une est consacrée à l’inspiration et se manifeste par l’augmentation du rythme cardiaque, la contraction des artères et des veines, l’élargissement des poumons et la dilatation des pupilles. La seconde partie est quant à elle reliée à l’expiration et aux effets inverses de l’inspiration qui se produisent alors. Lorsque l’on parvient à avoir ces deux systèmes en parfait équilibre, on est serein et alerte, mais surtout, détendu.

Sachez qu’il existe également des méthodes de respiration pour calmer son stress. Par exemple, en cas de nervosité ou d’anxiété, prenez le temps de respirer : inspirez pendant trois secondes par le nez en gonflant votre ventre puis bloquez l’air pendant trois secondes avant d’expirer lentement par la bouche en dégonflant votre ventre.

Comment éviter le rhume ?

Les rhumes sont extrêmement contagieux, et rares sont les chanceux à passer à côté ! Avec l’arrivée du temps froid, l’organisme a moins de résistances et de défenses immunitaires.

La solution réside alors dans le maintien en forme de son système immunitaire. Pour cela, il faut gérer le stress qui a un impact non négligeable sur les défenses immunitaires à l’aide d’exercices de yoga, de relaxation ou encore de respiration. Une activité physique régulière et une alimentation équilibrée sont également à ne pas négliger, tout comme le sommeil.

Pour éviter d’attraper un rhume, il faut aussi éviter le contact avec des personnes déjà touchées par le virus, car celui-ci se transmet par voie orale mais également par voie aérienne.

Si vous êtes déjà atteints, en plus d’un traitement, il existe des solutions pour le soulager ou l’écourter : restez au chaud et reposez-vous, nettoyez-vous le nez, buvez beaucoup (en particulier des boissons chaudes).

Pour soulager le symptôme du nez bouché, pensez aux inhalations au-dessus d’un bol d’eau bouillante à base d’huiles essentielles d’eucalyptus par exemple (2 fois par jour maximum, sur une durée de 5 à 10 minutes). Attention à rester au chaud après l’inhalation.

En outre, évitez de le transmettre à votre entourage en respectant quelques règles d’hygiène : se laver les mains, éviter les embrassades et poignées de main à votre entourage et ne pas hésiter à repousser à plus tard certaines visites notamment auprès de personnes malades, âgées ou d’enfants en bas âge.

Enfin, rappelez-vous qu’il est important de jeter son mouchoir après utilisation de vous laver les mains après vous être mouché.

 

A lire aussi >> bien respirer c’est bon pour la santé !


Mis à jour le mardi 23 octobre 2018