Immunothérapie et cancer du poumon : une technique pour prédire l’efficacité du traitement ?

L’immunothérapie est un traitement utilisé pour lutter contre les cancers. Cette méthode, qui vise à stimuler le système immunitaire du patient afin de renforcer ses défenses contre les cellules cancéreuses, consiste en une injection d’anticorps ou d’antigènes. Il s’agit d’un traitement lourd et chaque patient répond différemment aux traitements pour lutter contre la maladie.

C’est en partant de ce constat que les chercheurs et médecins du centre d’immunothérapie de l’Institut Curie se sont appuyés sur les dossiers de 34 patients traités par immunothérapie afin d’essayer de prédire l’efficacité du traitement. Pour ce faire, ils ont comparé les échantillons sanguins des patients avant et après le traitement.

Les résultats montrent des différences entre les patients pour qui le traitement a fonctionné et ceux pour qui il n’a pas été efficace, notamment au niveau des lymphocytes T. Selon l’Institut, « si les résultats se confirment, il se pourrait qu’une simple prise de sang puisse permettre de prédire, avant le traitement, quels patients gagneraient à recevoir une immunothérapie et donc ne prescrire ces traitements lourds que dans les cas bénéfiques ».

 


Pour consulter l’article en intégralité : www.destinationsante.com

Mis à jour le mercredi 24 octobre 2018