filtres pollution

DES FILTRES NASAUX CONTRE LA POLLUTION ?

Après la création d’un outil permettant de mesurer la qualité de l’air autour de soi, une start-up indienne a inventé Nasofilters, des filtres nasaux quasi-invisibles pour se protéger de la pollution extérieure.

LA START-UP

NanoClean Global est une start-up créée par trois jeunes indiens. L’un d’eux a grandi auprès d’une mère souffrant d’asthme sévère aggravé par la pollution de l’air et s’est mis en tête de lutter contre ce fléau.

En effet, les solutions qui existaient, notamment les masques, présentaient toujours des défauts (chers, inconfortables, inefficaces).


COMMENT CA MARCHE ?

D’une épaisseur de seulement quelques millimètres et transparents, il y a un filtre pour chaque narine, à placer à l’entrée du nez.

Les filtres sont constitués de fibres qui filtrent l’air lors de l’inspiration et relâchent les particules alors accumulées au moment de l’expiration.

Selon Nanoclean Global, les Nasofilters permettraient de filtrer 90 % des particules fines.

UNE INNOVATION ABORDABLE

Fidèles à leur souhait de fournir des moyens abordables pour se protéger de la pollution, le filtre coûte 10 roupies l’unité, soit 13 centimes d’euro, sachant que le salaire minimum s’établit en Inde à 150 roupies.

UN SUCCES

Son lancement a été suivi d’une forte vague de pollution et de nombreuses commandes ont ainsi afflué de la part d’écoles et d’hôpitaux notamment. D’autres pays, comme l’Iran et le Vietnam, se sont montrés particulièrement intéressés par ce concept.

Mis à jour le 03/01/2019