asthme bpco

ASTHME ET BPCO : DES AVANCEES THERAPEUTIQUES

L’année 2018 a été marquée par des avancées thérapeutiques pour l’asthme et la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Dans un entretien accordé à Egora.fr, le Professeur Bruno Housset, président de la Fondation du souffle et chef du service de pneumologie au Centre hospitalier intercommunal de Créteil, est revenu sur les événements phares de l’année 2018 dans le cadre de la lutte contre ces maladies respiratoires.

Les biothérapies* ont en effet fait leur entrée contre l’asthme hyperéosinophilique, une forme d’asthme sévère : des médicaments existent désormais, ce qui permet de réduire le recours aux corticoïdes et les crises d’asthme sévère. Toutefois, pour le moment, le prix de ces médicaments reste élevé.

D’autre part, en ce qui concerne la BPCO, la trithérapie (association de trois médicaments) a été développée et permet d’améliorer l’observance thérapeutique par le biais d’associations fixes de médicaments de ce type. Cependant, pour que le patient soit bien traité par l’association triple de ces médicaments, il est nécessaire que les médecins généralistes soient bien informés.

En 2018, un pas de plus a également été franchi dans la reconnaissance publique de la BPCO car cette pathologie est présente dans la réforme santé du gouvernement intitulé « Ma Santé 2022 ». Ce plan santé liste des pistes d’amélioration pour « développer des indicateurs de qualité de parcours sur 10 pathologies chroniques ». La BPCO figure parmi ces pathologies et servira d’ailleurs de pilote dans la mise en œuvre de ces indicateurs.

En outre, le professeur Bruno Housset a rappelé l’existence du Libre Blanc « Faire de la BPCO une urgence de santé publique ». Ce Livre Blanc, publié à la suite d’une réunion entre des associations de pneumologues et de patients dont nous vous parlons ici, vise à insuffler une « réelle dynamique de sensibilisation ».

Des nouveautés pour 2019 ?

Les associations ayant participé à l’élaboration du Livre Blanc de la BPCO souhaitent « le décliner sous forme d’un plan d’actions pour améliorer la situation des patients atteints de BPCO ».

De nouvelles études seront conduites sur la biothérapie dans le traitement de l’asthme.

Par ailleurs, le professeur Bruno Housset déclare qu’une « expérimentation est actuellement en cours concernant le repérage précoce de la BPCO ». Menées dans trois territoires français, leur objectif est de dégager des solutions pour mieux dépister cette maladie.

*La biothérapie peut être définie comme le recours à des substances issues d’organismes vivants ou d’animaux dans le traitement d’une maladie.

Mis à jour le 8 janvier 2019