Le vieillissement des fonctions respiratoires

poumon vieillissant

Le vieillissement des fonctions respiratoires

Le vieillissement pulmonaire est la diminution liée à l’âge de l’ensemble des fonctions respiratoires. Quelles sont les caractéristiques du poumon vieillissant ? Quid de la mesure de la fonction respiratoire chez les sujets âgés ? Éclairage de nos experts.

Interview du Pr Philippe Camus, Président du Comité du Souffle de Bourgogne.

Quels sont les aspects du poumon vieillissant ?

Pr Philippe Camus : « Il y a une altération de la fonction normale du poumon. Les bronches laissent moins bien passer l’air : il y a une petite obstruction. Les volumes d’air mobilisables sont plus petits car le poumon est plus rigide. Les alvéoles des poumons sont en effet plus grands et plus rigides. C’est pourquoi les sujets âgés n’ont pas la même résistance à l’effort que les personnes plus jeunes. Cela se traduit parfois par des maladies comme l’emphysème ou une fibrose. Une baisse d’immunité locale (en plus d’une baisse des défenses au niveau général) explique la plus grande vulnérabilité pulmonaire et une sensibilité accrue aux infections respiratoires. »

Sommes-nous tous égaux face à ce vieillissement pulmonaire ?

Pr Philippe Camus : « Pour éviter que le poumon vieillisse de façon prématurée, il faut éviter le tabagisme qui peut faire vieillir plus vite les poumons, de vingt ou trente ans. Des causes professionnelles sont aussi à l’origine d’un vieillissement pulmonaire plus précoce : les personnes exposées aux gaz, poussières, fumées ont un vieillissement pulmonaire accru.

Les personnes diabétiques ont un tissu pulmonaire fragilisé et une sensibilité plus grande aux infections. Un certain nombre de médicaments (notamment des médicaments pour des pathologies cardiaques ou respiratoires) peuvent entraîner des changements pulmonaires. »

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre dossier sur les différentes maladies du poumon.

Mis à jour le 17/01/2019