ehpad infections

EHPAD et infections respiratoires chez le sujet âgé

En plus du vieillissement pulmonaire, les infections respiratoires sont également plus fréquentes chez les personnes de plus de soixante-cinq ans et sont favorisées par la vie en institution. L’incidence de la pneumopathie communautaire augmente avec l’âge. Il y a trois à quatre fois plus de pneumonies chez les seniors que chez les sujets plus jeunes. Les infections pulmonaires sont une cause essentielle de mortalité chez le sujet âgé.

Infections respiratoires basses en collectivités (EHPAD)

Les infections respiratoires aiguës (bronchites, pneumonies) ont une incidence trente fois plus élevée dans les Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) que celle observée dans la population générale. Les infections respiratoires basses constituent la première cause de mortalité d’origine infectieuse dans les EHPAD. Les sujets âgés, particulièrement ceux vivant en collectivités, présentent une vulnérabilité et des facteurs de sensibilité.

« En institution, le risque de contagiosité est très important » informe en outre le Pr Louis-Jean Couderc. « Les mesures d’hygiène si importantes sont difficiles à faire prendre aux sujets âgés » ajoute-t-il. Le taux de couverture vaccinale de la grippe est en outre insuffisant. Il est seulement de 49,8 % chez les personnes de plus de soixante-cinq ans.

TEMOIGNAGE : Florence, Bourges (18)

« J’assiste le plus souvent ma maman qui a une insuffisance respiratoire due à une BPCO. »

Ma maman qui a 79 ans a une BPCO au stade 4. Elle a été mise sous oxygène il y a 6 ans, au début à la marche, puis 24h sur 24. Je vais à Paris souvent, lorsqu’elle est hospitalisée et pour lui faire des travaux ou de gros achats qu’elle ne peut absolument pas faire toute seule. J’y suis allée une fois par semaine lorsqu’elle a fait un pneumothorax. Je m’occupe aussi d’elle indirectement en gérant des relations qui entraînent un stress chez elle car je sais qu’elle peut faire une désaturation en cas de stress. Je passe des appels téléphoniques aux personnes ou entreprises avec lesquelles elle a rencontré des incompréhensions ou désaccords, lors de travaux par exemple. J’aimerais qu’elle vienne vivre chez nous car je ne peux pas l’aider au quotidien mais pour l’instant elle refuse tant qu’elle est capable de vivre seule. »

Mis à jour le 30 janvier 2019