grippe soigner

GRIPPE : protégez-vous !

La grippe est due à un virus : il s’agit d’une infection virale. Plus précisément, ce virus appartient à la famille des virus « influenzae » qui se caractérise par leur rapidité de mutation : tous les ans, le virus s’adapte à l’environnement et évolue. Le Dr Jean-Philippe Santoni de la Fondation du Souffle vous délivre dans cet article de précieuses informations sur ce fameux virus de la grippe : comment vous protéger et vous soigner, quels sont les symptômes… C’est également l’occasion de faire un point sur les vaccins en la matière.

POURQUOI LES ÉPIDÉMIES DE GRIPPE ARRIVENT SURTOUT L’HIVER ?

La première raison est que les êtres humains ont une sensibilité plus importante en hiver. En effet, l’air froid et sec sensibilise l’arbre respiratoire aux infections virales.

En outre, les virus résistent mal aux fortes chaleurs, ce qui explique qu’on les retrouve davantage en hiver qu’en été.

SE PROTÉGER

Comme pour toutes les infections virales, des précautions sont à prendre pour réduire les risques de tomber malade.

Tout d’abord, il est primordial de respecter des règles dites « hygiéno-diététiques ».

Lavez-vous les mains au savon pendant 30 secondes en n’oubliant pas les espaces inter-digitaux, et ce 4 à 5 fois par jour. Ce geste est primordial, surtout lorsque vous avez pris les transports en commun, été en contact avec des personnes malades, ou rendu visite à des personnes dans des établissements hospitaliers.

Si vous êtes déjà malade ou si vous côtoyez quelqu’un qui a contracté le virus, il est important de tousser dans son coude, plutôt que dans sa main. Mouchez-vous avec des mouchoirs à usage unique et jetez-les ensuite dans une poubelle à couvercle.

RECONNAITRE LES SYMPTOMES DE LA GRIPPE

La grippe se caractérise par un début brutal avec une forte fièvre (39°C voire plus), des frissons, une grande fatigue, des douleurs musculaires et articulaires et parfois des signes respiratoires (rhinite, mal de gorge, toux sèche puis grasse).

En général, la fièvre dure quatre jours et chute au quatrième jour avant de remonter pour 24h au cinquième jour.

Les symptômes de la grippe disparaissent en général spontanément en huit jours, mais la fatigue et la toux peuvent persister davantage.

SE SOIGNER

Une fois la grippe avérée, la prise de paracétamol permet de réduire les sensations de douleurs et de fièvre.

Assurez-vous de vous hydrater de façon importante : 2 litres par jour.

Enfin, il est important de se reposer. Toutefois, hors complications, il est préférable d’éviter que le repos au lit ne dure plus de deux jours.

LES COMPLICATIONS

Les principales complications de la grippe sont respiratoires : pneumonies, bronchites… Plus rarement, elles peuvent être de nature neurologique (atteintes nerveuses).

Ces complications peuvent mener à des hospitalisations et même être mortelles. Cette année, la grippe a déjà causé la mort de plus de 1 000 personnes. Rappelons que 13 000 personnes avaient perdu la vie durant l’hiver 2017-2018 à cause de la grippe.

POINT SUR LE VACCIN

Le meilleur traitement contre la grippe est avant tout la prévention. Parmi les mesures de précaution, il y notamment la vaccination. Dans la quasi-totalité des cas, le vaccin est très bien toléré.

Le vaccin permet une double protection : une protection individuelle (pour soi-même) et une protection collective (en se vaccinant, on évite de transmettre à d’autres personnes le virus).

Le vaccin contre la grippe est à renouveler annuellement ; en effet, comme nous l’avons expliqué en début d’article, le virus de la grippe se caractérise par ses mutations rapides, c’est pourquoi le vaccin doit également évoluer chaque année.

Même si l’épidémie de grippe est déjà arrivée, il est encore temps de vous faire vacciner. Une fois vacciné, il n’y a qu’à attendre 15 jours pour que la protection soit efficace.

Rappelons que le vaccin antigrippal est fortement conseillé pour les populations à risque : les nourrissons, les personnes âgées de plus de 65 ans, les jeunes enfants, les malades respiratoires (BPCO, asthme…), les insuffisants cardiaques, les diabétiques, les insuffisants rénaux… À ce titre, il est intégralement remboursé pour les populations les plus exposées aux risques de complications : les femmes enceintes, l’entourage des nourrissons à risque de grippe grave, les personnes âgées de 65 ans et plus et les personnes obèses.

Mis à jour le 11 février 2019