Le tabac : une menace pour nos poumons et notre environnement

Le tabac : une menace pour nos poumons et notre environnement

L’Organisation Mondiale de la Santé lance aujourd’hui la campagne 2022 pour la Journée mondiale sans tabac, qui aura pour thème : « Le tabac : une menace pour notre environnement ». La campagne vise à sensibiliser le grand public à l’impact du tabac sur l’environnement. En effet, de sa culture jusqu’à sa consommation, le tabac a un impact néfaste sur l’environnement. Il a des conséquences majeures sur la déforestation et la pollution.

 

La production du tabac détruit les forêts car les produits chimiques utilisés dans la culture du tabac détériorent les sols, ce qui oblige les producteurs à défricher continuellement de nouveaux espaces. Chaque année, environ 3,5 millions d’hectares de terres sont détruits pour y cultiver du tabac.

 

La production de tabac est à 90 % concentrée dans le monde en développement et la charge environnementale repose donc sur les pays les moins à même d’y faire face alors que les bénéfices profitent à des sociétés de production de tabac transnationales. Ces sociétés ont par ailleurs investi massivement afin de « verdir » leurs pratiques nuisibles pour l’environnement activités en finançant des projets et des organisations de responsabilité sociale dans le domaine de l’environnement. Mais les limites et les incohérences des législations nationales et internationales ne permettent pas de lutter efficacement contre ces pratiques.

La cigarette pollue la terre, l’eau et l’air : tout le cycle du tabac pollue l’environnement.

Quand il est cultivé, de grandes quantités de fertilisants et de pesticides sont utilisées. Lorsqu’il est fumé, il dégage des produits toxiques dans l’air. Enfin, lorsqu’il est jeté, ses composants se diluent dans l’eau et les sols.

 

La consommation mondiale de cigarette génère 680 000 de tonnes de déchets rejetés dans la nature chaque année. Tous les ans, 4,5 milliards de mégots de cigarette sont jetés au sol et dispersés. Il faut entre 10 et 20 ans aux mégots de cigarettes pour se décomposer.

En France, la fumée du tabac est un polluant domestique majeur, et détériore également la qualité de l’air extérieur.

Trois cigarettes brûlées une à une durant 30 minutes polluent 10 fois plus qu’un moteur de voiture moderne diesel qui fonctionne au ralenti pendant la même période.La consommation d’une cigarette entraîne la libération dans l’environnement de plus de 7000 substances chimiques, dont 70 ont été identifiées comme des agents cancérigènes.

Le risque de développer une maladie respiratoire, cardiovasculaire ou un cancer est 3 à 50 fois plus élevé suite à l’exposition à la fumée du tabac que le risque que pose l’exposition à d’autres polluants contenus dans l’atmosphère.

 

La diminution de la consommation de tabac doit donc être considérée comme un levier essentiel pour atteindre les objectifs de développement durable, en plus de ceux qui sont directement liés à la santé.

 

Dans cette perspective, la Fondation du Souffle organisme majeur dans la prévention et la lutte contre les maladies respiratoires,  participe activement, comme chaque année à la Journée Mondiale sans Tabac qui a lieu le 31 mai. À cette occasion, la Fondation organise un webinair avec pour sujet « Comment mieux vivre avec un cancer du poumon? « , vous pourrez échanger avec un une pneumologue, une tabacologue ou encore un kinésithérapeute. L’inscription est gratuite et c’est par ici :

 

Docteur Jean-Philippe Santoni, Pneumologue et bénévole à la Fondation du Souffle

 

Sources :

https://www.who.int/fr/news/item/13-12-2021-protect-the-environment-world-no-tobacco-day-2022-will-give-you-one-more-reason-to-quit

https://www.quebecsanstabac.ca/je-minforme/consequences-societe/tabac-impacts-environnement

https://www.who.int/fr/news-room/questions-and-answers/item/q-a-world-no-tobacco-day-2022