bronchoconstriction

NOTRE GRAND DOSSIER

Asthme et environnement,de nombreux liens !

La prévalence de l’asthme est en constante augmentation, notamment chez les enfants.
En France, aujourd’hui 6 % des adultes et 10 % des enfants sont asthmatiques. Au cours des 5 dernières années, le nombre hospitalisations pour asthme a augmenté, en particulier chez les enfants. C’est la première cause d’absentéisme scolaire. L’asthme est donc plus que jamais un authentique problème de Santé Publique.

L’asthme, une maladie liée à l’environnement
Qui dit asthme dit environnement. L’environnement joue un rôle dans la survenue de l’asthme et est un déclencheur des crises d’asthme. Ce sont des facteurs environnementaux, allergiques ou non allergiques, qui sont à l’origine de l’inflammation des voies respiratoires.
Le contrôle de l’environnement est donc un paramètre important dans la prise en charge de l’asthme. Les asthmatiques doivent savoir se protéger des déclencheurs environnementaux, que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur, dans toutes les circonstances, y compris lors de leurs vacances ou pendant leurs loisirs. Pour cela, l’éducation thérapeutique du patient, via les écoles de l’asthme en particulier, est essentielle, tout comme des conseillers médicaux en environnement intérieur, d’une aide précieuse.

La Fondation du Souffle, son rôle essentiel d’information
L’asthme est bien sûr un sujet très important pour la Fondation du Souffle, aujourd’hui encore plus qu’hier car cette maladie concerne de plus en plus de personnes. Une de ses missions est d’informer sur la maladie, mais aussi et surtout sur « comment mieux vivre avec son asthme ? »

Cette Lettre du Souffle en est un parfait exemple. Elle donne les clés pour comprendre les liens entre asthme et environnement et explique comment contrôler son environnement, un facteur clé d’amélioration de la vie des asthmatiques.

Asthme et environnement

Pr Chantal Raherison-Semjen

Pneumologue INSERM U1219 Bordeaux Population Health Université de Bordeaux
Comité Stratégique de la Fondation du Souffle

Notre grand dossier : Asthme et environnement

Qu’est ce que l’asthme ?

L’asthme est un désordre inflammatoire chronique des voies respiratoires. L’inflammation chronique, associée à une hyper-réactivité des voies respiratoires, aboutit à des épisodes répétés de sifflements, d’essoufflement, de sensations de blocage de poitrine et de toux, particulièrement la nuit ou tôt le matin. C’est une maladie chronique fréquente.

Plus de 4 millions de Français souffrent d’asthme dont 400 000 d’un asthme sévère. La prévalence de l’asthme est en constante augmentation, en particulier chez l’enfant. En France le pourcentage de personnes asthmatiques a augmenté de 40 % ces 20 dernières années. Dans le monde, 334 millions de cas d’asthme ont été recensés en 2015 contre 235 millions en 2002-2003. Chez l’enfant, c’est la maladie chronique la plus fréquente et la première cause d’absentéisme scolaire : elle touche 10 % des enfants.
L’allergie est la principale cause de l’asthme. Une cause allergique est ainsi retrouvée chez 70 à 80 % des adultes asthmatiques et chez 95 % des enfants. Ces personnes prédisposées à l’allergie sont qualifiées d’atopiques : elles présentent une hypersensibilité aux aéro-allergènes, tels que les acariens, les squames d’animaux, les moisissures et les pollens.

Le saviez-vous ?
En France, chaque année, l’asthme est responsable de près de 1000 décès chez les personnes de moins de 65 ans.

AGIR SUR SON ENVIRONNEMENT, ESSENTIEL QUAND ON EST ASTHMATIQUE !

L’environnement, que ce soit ce que nous respirons, ce que nous mangeons ou ce que nous touchons,
comporte une multitude de substances sensibilisantes, appelées « allergènes ». Le pouvoir nocif de ces substances peut être augmenté par des facteurs tels que la pollution de l’air extérieur ou intérieur. Des mesures d’assainissement de l’environnement sont essentielles quand on souffre d’asthme.
Quel rapport entre asthme et environnement ?
Les facteurs de risque de l’asthme sont génétiques (allergie et asthme chez les parents) et surtout environnementaux. La présence d’allergènes dans les habitations et à l’extérieur. Il existe également des facteurs externes (tabagisme passif ou actif, pollution atmosphérique, les irritants tels que les sprays domestiques, l’humidité, les infections virales ou bactériennes…)
Allergènes et polluants à l’intérieur
• Polluants biologiques
• Acariens, moisissures, blattes, poils d’animaux de
compagnie
• Polluants chimiques
• Produits ménagers, gaz de combustion, tabac, Composés Organiques Volatils (COV)
Allergènes et polluants à l’extérieur
• Polluants biologiques
• Pollens
• Polluants chimiques et particulaires
Monoxyde d’azote, dioxyde d’azote (N02) directement liés à l’automobile – ozone (03) provenant du monoxyde d’azote – dioxyde d’azote et des composés organiques volatils (COV) sous l’effet des rayonnement UV solaires – dioxyde de soufre – Composés organiques volatils (COV) et formaldéhyde.
Source : ademe.fr
L’enquête allergologique
est indispensable en cas d’asthme compte tenu de la fréquence des allergies, de leur valeur pronostique et des conséquences thérapeutiques (éviction des allergènes, désensibilisation…). La
réalisation d’un bilan allergologique est possible quasiment à tout âge, excepté chez le nourrisson de moins de 6 mois.
Elle comprend 3 volets:
1. Interrogatoire sur les circonstances des crises d’asthme, l’exposition domestique, le mode de vie, la présence d’autres manifestations allergiques (eczéma, rhinite allergique, allergie alimentaire…)
2. Tests cutanés allergologiques (pricks tests) aux pneumallergènes
(pollens, acariens…) et trophallergènes (lait de vache, soja, oeuf…)
3. Explorations biologiques (prise de sang pour détecter certaines
protéines, les IgE spécifiques circulantes) en complément des
tests cutanés ou en cas d’impossibilité de ceux-ci.
Source : G. Pauli [1], P. Scheinmann [2], J.-M. Tunon de Lara [3], P. Demoly [4], A.-B. Tonnel
[5] Quand et comment faire une enquête allergologique ? Revue des Maladies Respiratoires, Vol
24, N° 8-C3 – octobre 2007, pp. 15-26
ZOOM SUR

Mis à jour le 21/07/2016