Ce que doit faire l’entourage en cas de crise d’asthme

L’entourage familial, les amis et les collègues de travail doivent être prévenus afin de pouvoir réagir de façon rapide.

> Ils doivent connaître le ou les médicaments et leur délai d’action habituel et savoir que le médicament de première ligne à utiliser à forte dose est le broncho-dilatateur.

> Ils doivent savoir qu’un asthmatique faisant une crise est mieux assis qu’allongé pour respirer.

> En cas de crise grave, il vaut mieux qu’ils appellent les secours.

Pour les enfants scolarisés, il est nécessaire d’établir avec le médecin scolaire et le chef d’établissement un plan d’accueil individualisé* (PAI) qui aidera les enseignants à prendre les bonnes décisions en cas de crise.

*PAI : Projet d’accueil individualisé
Ce PAI est particulièrement utile si l’enfant est sujet à des crises soudaines et graves, s’il a une forme sévère de la maladie ou s’il présente une allergie alimentaire poussée.

Ce PAI est rédigé à la demande de la famille par le chef d’établissement, en concertation avec le médecin scolaire et le médecin traitant.

Il permet à l’enfant et aux personnes de son environnement scolaire d’agir en fonction des besoins respiratoires (prévention de l’asthme d’effort, traitement immédiat d’une crise débutante, stylo auto-injectable d’adrénaline en cas de réaction allergique alimentaire grave…).


Mis à jour le 3 avril 2017