Quelles sont les causes du cancer broncho-pulmonaire?

La relation entre le risque de survenue d’un cancer broncho-pulmonaire et le tabagisme est scientifiquement prouvée. Sur 100 patients qui décèdent de cancer broncho-pulmonaire, on peut considérer que 7 seulement n’ont jamais fumé.

Le risque de cancer est d’autant plus élevé que :

  • le sujet a commencé à fumer jeune,
  • la durée du tabagisme est grande,
  • le nombre de cigarettes en goudron consommé est important, les sujets inhalent la fumée de cigarette.

Chez le non fumeur, le risque d’apparition d’un cancer broncho-pulmonaire, quoique faible, est augmenté pour ceux qui vivent avec un fumeur (tabagisme passif).

Sont également cancérigènes pour la bronche :

  • l’amiante,
  • la radioactivité,
  • le chrome,
  • le nickel,
  • le fer,
  • l’arsenic,
  • les dérivés de goudrons,
  • le cannabis.

La coexistence de plusieurs facteurs favorisants chez le même sujet (par exemple amiante + tabac) augmente considérablement le risque. La majorité des patients atteints d’un cancer broncho-pulmonaire a un passé tabagique. A l’inverse, tous les fumeurs ne sont pas victimes d’un cancer bronchique. Il est donc logique de penser qu’il existe une prédisposition génétique à développer une tumeur bronchique.


Mis à jour le 3 avril 2017