Quels sont les moyens de diagnostic?

La radiographie simple des poumons peut montrer une tache, une opacité anormale souvent arrondie. Elle ne permet pas d’affirmer le diagnostic d’un cancer du poumon.

L’endoscopie des bronches confirme le diagnostic. C’est un examen simple et non douloureux, réalisé par le pneumologue, sous anesthésie locale, avec un fibroscope souple. Cette fibroscopie bronchique permet de voir le cancer qui apparait comme un bourgeon ou comme un rétrécissement à l’intérieur des bronches. Cette technique permet la réalisation de prélèvements (biopsies) qui feront l’objet d’une analyse anatomo-pathologique.

Le diagnostic établi, un bilan sera réalisé pour préciser la taille de la tumeur, son extension locale et sa diffusion éventuelle sous forme de métastases.

Ce bilan peut comporter :

  • Un scanner thoracique : il correspond à une étude radiologique plus détaillée que le cliché pulmonaire standard (il précise le volume de la tumeur, ses adhérences, son association à des ganglions).
  • Une échographie abdominale : une étude du foie, des ganglions abdominaux, des glandes surrénales…
  • Un scanner cérébral : la recherche d’une atteinte cérébrale précoce. D’autres examens dictés par les circonstances.

De ces résultats découlent les traitements thérapeutiques appropriés.


Mis à jour le 3 avril 2017