Il n’existe pas de traitement de la cause de la DCP

Cependant, la connaissance de la maladie permet une meilleure prise en charge du malade et limite au maximum les complications. Un traitement précoce et adapté des affections nasales et broncho-pulmonaires est essentiel pour limiter la dégradation de la fonction respiratoire. Ce qui inclut des séances de kinésithérapie respiratoire quotidiennes et des antibiotiques adaptés aux périodes de surinfection. La pratique d’une activité physique régulière est recommandée.

Une surveillance médicale régulière est nécessaire

Consultations ORL et pneumologie (radiologies pulmonaires), – Epreuves fonctionnelles respiratoires (EFR), – Gaz du sang en cas d’altération importante de la fonction pulmonaires.


Mis en jour le 3 avril 2017