Les symptômes

Les symptômes ne sont pas spécifiques et ne sont ressentis fortement qu’après une longue évolution de la maladie. En effet, il faut qu’il ait au moins 70% des petits vaisseaux obstrués pour ressentir des symptômes. Un des premiers symptômes est l’essoufflement progressif nous dit le professeur Marc Humbert, directeur de l’école de l’Unité Inserm u999 et pneumologue à l’hôpital Antoine Béclère et au centre de Référence pour l’Hypertension Pulmonaire Sévère. Les autres symptômes possibles sont des douleurs dans la poitrine, des malaises durant l’effort, et souvent dans ce cas des œdèmes dans les jambes.


Mis à jour le 4 avril 2017