Entretien avec le Pr Jean-François Cordier, Centre de référence des maladies orphelines pulmonaires, Lyon.

« La recherche est très active dans la LAM. La recherche clinique d’abord, pour comprendre les manifestations de la maladie, en améliorer le diagnostic et la prise en charge pratique. La recherche biopathologique, qui a permis de découvrir des anomalies de gènes (TSC) et de mieux connaître les nombreuses anomalies biologiques qui aboutiront au développement des kystes, progresse également, principalement aux Etats-Unis. Un médicament, la rapamycine, est actuellement à l’étude : il pourrait bloquer la prolifération des cellules musculaires lisses qui est l’élément pathologique de la maladie. »

Mis à jour le 24 Septembre 2014