Le manque de temps accordé aux périodes de repos n’est pas le seul souci qui guette notre société. En effet, des pathologies spécifiques peuvent perturber nos nuits.

28% des Français souffriraient d’au moins un trouble du sommeil.

La classification internationale distingue six grandes familles de troubles du sommeil :

>les insomnies,
>les troubles respiratoires au cours du sommeil,
>les hypersomnies d’origine centrale non reliées à un trouble du rythme circadien , respiratoire ou autre cause de troubles du sommeil nocturne,
>les troubles du rythme circadien,
>les parasomnies (somnanbulisme par exemple),
>les mouvements anormaux en relation avec le sommeil.

Les troubles du sommeil représentent des pathologies spécifiques et des pathologies d’impact intéressant diverses spécialités (pneumologie, neurologie, psychiatrie, cardiologie, pédiatrie, ORL…).

Près de 10% des Français seraient touchés par l’insomnie chronique, 5% souffriraient du syndrome des jambes sans repos et 5 à 10% du syndrome d’apnées du sommeil.

Quelques règles simples contribuent à une bonne hygiène du sommeil :
– Une chambre agréable et bien rangée.
– Une literie de qualité.
– Le silence.
– L’obscurité.
– Une température inférieure à 20 degrés.
– Un état de détente favorisé par exemple par la lecture, permettant un endormissement progressif dans un sentiment de sécurité.
– Des heures de lever et de coucher régulières.
– Ne pas prendre de boisson contenant de la caféine après 16H.
– Eviter la consommation d’alcool après le dîner.
– Eviter la consommation de mets riches et difficiles à digérer avant d’aller au lit.

Ce qui peut perturber sommeil :
– L’absence de volets ou de doubles rideaux ou une trop grade luminosité dans la chambre au cours de la nuit.
– Présence de multiples équipements dans la chambre, notamment ordinateur ou télévision, regardés ou utilisés sans limite, ou susceptibles de donner des alarmes au cours de la nuit.
– Le bruit de la maison, de l’immeuble, de la rue …

Mis à jour le 24 Septembre 2014