Témoignages sur le cancer du poumon

Jean-François, 57 ans
« C’est une métastase qui m’a sauvé »

« J’ai eu un cancer des poumons non à petites cellules avec une métastase au cerveau. Je n’avais aucun symptôme à part la fatigue et une perte de poids. C’est la métastase qui m’a «sauvé» car elle comprimait certains nerfs et j’avais de forts maux de tête, je n’arrivais plus à parler, ma vue baissait terriblement… On a découvert ainsi ma tumeur au poumon. Mon cancer n’était pas opérable. On m’a fait de la chimiothérapie et de la radiothérapie. Cela a été très dur, mais je me suis battu et je suis en rémission depuis le 7 juillet 2008. Je fais un scanner de contrôle tous les trois mois. »

Serge, 62 ans
« J’étais un grand fumeur »

« En octobre 2005 on m’a décelé un cancer du poumon droit. J’étais un grand fumeur. J’ai subi une pneumonectomie. Après 27 jours d’hospitalisation, à ma sortie je n’ai plus eu envie de fumer. Mon message aux fumeurs : arrêtez tout de suite, n’attendez pas qu’une catastrophe vous arrive… »

Marion, 32 ans
« Le tabac a tué ma mère »

« J’ai perdu ma mère d’un cancer du poumon il y a deux ans. Elle n’avait que 57 ans. Elle avait arrêté de fumer cinq ans avant l’annonce de sa maladie, mais elle avait fumé pendant 35 ans. Quand je lis que de plus de femmes ont un cancer du poumon, ça me fait vraiment mal. J’essaie d’informer les gens autour de moi, de les avertir, mais c’est difficile. »