Dilatation des bronches

Qu’est-ce que les dilatations des bronches (DDB) ?

Les dilatations des bronches (ou bronchectasies) sont des maladies respiratoires chroniques. Elles correspondent à une dilatation permanente et irréversible du calibre d’une ou de plusieurs bronches dont les fonctions sont altérées. Les bronchectasies peuvent être focales (touchant un seul lobe pulmonaire) ou diffuses (touchant au moins deux lobes pulmonaires). C’est une maladie fréquente qui touche davantage les femmes.

 

Quelles sont les causes des dilatations des bronches (DDB) ?

Les causes des dilatations des bronches sont très nombreuses. Elles comprennent des maladies infectieuses, toxiques, allergiques, et aussi des affections génétiques ou générales.

Les dilatations des bronches diffuses post-infectieuses peuvent être liées à des infections virales ou bactériennes sévères dans l’enfance (adénovirus, rougeole, tuberculose…). D’autres sont dues à des maladies génétiques : la mucoviscidose, la dyskinésie ciliaire primitive, des déficits immunitaires, notamment le déficit immunitaire commun variable.

Les principales causes de dilatations des bronches localisées sont une obstruction bronchique (présence d’un corps étranger, tumeur bronchique…).

 

Comment se fait le diagnostic des dilatations des bronches (DDB) ?  

Les symptômes ne sont pas très spécifiques : les personnes ayant des bronchectasies présentent une toux, accompagnée d’expectorations (crachat de mucus) parfois sanglantes et souvent des épisodes infectieux à répétition. Autres symptômes possibles : un essoufflement, une gêne thoracique, une fatigue. 
diagnostic DDB

Le diagnostic de DDB repose sur le scanner thoracique. Cet examen est indispensable pour analyser les DDB, préciser leur localisation, leur étendue, leur sévérité et les éventuelles pathologies associées.

 

 

Les patients atteints de dilatation des bronches doivent être envoyées dans des centres experts pour effectuer un bilan à la recherche de la cause des DDB.

 

Quels sont les traitements pour lutter contre les dilatations des bronches (DDB) ? 

Le traitement des bronchiectasies dépend essentiellement de leur étiologie.

thérapie respiratoireLe traitement comporte pour tous les malades de la kinésithérapie respiratoire pour améliorer le drainage bronchique et prévenir les infections. Elle permet d’améliorer la qualité de vie du patient et de le réentraîner à l’effort.

La prise en continu de certains antibiotiques de la classe des macrolides (notamment azithromycine ou érythromycine) peut diminuer la fréquence des exacerbations. Des séquences d’antibiothérapie peuvent être utilisées notamment dans la mucoviscidose ou chez l’enfant.
 
Les bronchodilatateurs sont utilisés chez les personnes présentant un trouble respiratoire obstructif et une dyspnée ; les corticoïdes inhalés chez ceux ayant une symptomatologie d’asthme.

Enfin, la chirurgie ne se discute que dans les formes très symptomatiques et localisées de DDB.

 

Ils témoignent

Ma dilatation des bronches a été détectée il y a huit ans. Elle est liée à de multiples infections respiratoires sévères dans l’enfance. J’ai eu très peur lors du diagnostic, je me suis vue mourir. J’ai eu de rudes périodes de grande fatigue et d’antibiotiques à répétition. J’ai pu avoir trois enfants mais j’ai renoncé à mon travail pour ne pas trop me fatiguer. Je suis très rigoureuse sur ma kinésithérapie tous les jours et le lavage de nez, sur mon hygiène dentaire. Je fais attention à moi et sais lever le pied quand il le faut. Je trouve que je m’en sors plutôt bien finalement. Ce que je trouve difficile c’est d’être seule avec cette maladie que personne ne connaît. Je discute depuis plusieurs années sur des forums pour échanger avec d’autres malades. C’est important je trouve.
Sophie
38 ans, Suresnes

La dilatation des bronches et moi, c’est une histoire qui dure depuis presque trente ans. J’ai une dilatation complète des bronches avec une insuffisance respiratoire. Je crache du sang régulièrement, je fais des surinfections bronchiques régulières. Je suis essoufflée au moindre effort. Ce n’est pas toujours facile mais je vis cependant normalement, en évitant tout ce qui peut me fatiguer trop. J’essaye d’avoir un mode de vie le plus sain et calme possible, une alimentation équilibrée, en faisant plusieurs petits repas car c’est plus facile pour moi, et de continuer à marcher. Je dois sortir mon chien donc cela me motive ! Je fais aussi des cures thermales depuis quelques années et cela m’aide à mieux supporter la saison hivernale.
Micheline
60 ans, Beaune

Liens utiles

  • Les vidéos YouTube de la Fondation du Souffle consacrées à la BPCO

Test en ligne

A lire aussi

Image
médecin regardant une radio des poumons
22 août 2022

La dilatation des bronches (DDB) : vers une meilleure connaissance et reconnaissance