Interview sur la BPCO du Pr Nicolas Roche, pneumologue à l’hôpital Hôtel-Dieu, Paris – Février 2011

BPCO

Un nouveau traitement va bientôt être commercialisé…

Pr Nicolas Roche :
« Nous disposons en effet d’un nouveau bronchodilatateur à longue durée d’action faisant partie de la même famille que des bronchodilatateurs déjà existant : les bêta 2 agonistes. C’est le premier de cette famille à pouvoir être utilisé en une prise par jour. On a des données qui montrent que ce médicament améliore la qualité de vie, la capacité d’exercice, la dyspnée et entraîne une baisse des exacerbations. On sait aussi qu’il est plutôt bien toléré. Il est complémentaire ou alternatif d’autres produits qui s’inhalent en une prise par jour. Pris isolément, ils procurent à peu près les mêmes bénéfices observés. On est en train d’étudier les effets de l’association des deux. Ce produit devrait être commercialisé en France dans le courant du 1er semestre 2011. »

Attend-on d’autres médicaments ?

Pr Nicolas Roche :
« Il devrait arriver l’an prochain un nouveau médicament anti-inflammatoire en comprimé. Ce produit permet de diminuer la fréquence des exacerbations, chez une frange spécifique de malades : ceux qui ont un VEMS< 50%, une bronchite chronique, des exacerbations fréquentes. L’amplitude d’effet est modeste : on observe une diminution des exacerbations de 17%. C’est une arme de plus dans notre arsenal thérapeutique. »

Quelles sont les pistes de recherche actuelles ?

Pr Nicolas Roche :
« Les associations de bronchodilatateurs de familles différentes sont étudiées par plusieurs laboratoires pharmaceutiques. On n’a pas encore évalué le gain possible avec des associations. Les données préliminaires montrent qu’il y a des bénéfices à les associer : le bénéfice est très clair sur la fonction respiratoire, les premières données concernant l’action sur les symptômes sont encourageantes. Il faudra faire plus d’études. C’est une des pistes de la recherche. »

Et à plus long terme, que peut-on attendre ?

Pr Nicolas Roche :
« Une nouvelle association corticoïdes / bronchodilatateurs en inhalateur. Celles qui existent sont en deux prises par jour, on en attend de nouvelles en une prise par jour. On peut espérer ce traitement dans 5 ans. Autres pistes de recherche : d’autres molécules anti-inflammatoires ciblées, espérées pour dans 5-10 ans. On a des bases biologiques pour penser que cela peut être efficace. »