Traitement :

Corticothérapie

Une caractéristique de la pneumopathie organisée cryptogénique est sa sensibilité spectaculaire au traitement corticoïde. Dans la majorité des cas, la corticothérapie entraîne une guérison complète de la maladie, sans séquelles.

La corticothérapie est administrée par voie orale, avec une posologie élevée pendant un mois, puis progressivement décroissante. Dans les formes graves, la corticothérapie est administrée initialement sous forme de bolus (perfusion intraveineuse d’une très forte dose) pendant plusieurs jours. La durée habituelle de la corticothérapie est de six mois, plus prolongée en cas de survenue de rechute.

Dans la pneumopathie organisée associée à une cause ou un contexte déterminés, la réponse au traitement corticoïde est moins bien caractérisée.

Evolution :

L’évolution sous traitement est favorable sous corticoïdes dans 80% des cas. Dans une minorité de cas, des séquelles fibreuses peuvent persister. Rarement, la pneumopathie organisée peut prendre la forme d’une atteinte parenchymateuse diffuse sévère avec insuffisance respiratoire aiguë et peut entraîner le décès malgré le traitement corticoïde. La pneumopathie organisée cryptogénique est caractérisée par de fréquentes rechutes à la décroissance ou à l’arrêt de la corticothérapie.


Mis à jour le 3 avril 2017