Qu’est-ce que le radon ?

Le Radon est un gaz radioactif d’origine naturelle, issu de la désintégration de composants radioactifs de l’écorce terrestre, incolore et inodore, présent sur toute la surface de la terre, il est à l’origine de maladies respiratoires.

Formé dans le sous-sol, notamment granitique, il diffuse par les fissures et est essentiellement véhiculé par l’air, un peu par l’eau sous forme dissoute. Le radon sous forme gazeuse n’interagit pas directement avec l’organisme.

Travaux vide sanitaire - radonLe danger se trouve à l’intérieur car le radon en provenance du sol s’accumule dans les espaces clos, notamment les maisons, exposant les habitants aux rayonnements ionisants. Le radon constitue ainsi la deuxième cause de cancer pulmonaire dans de nombreux pays.

Il agit de manière synergique avec le tabac : le risque est trois fois plus élevé chez un fumeur. En France, on estime que l’exposition domestique au radon serait responsable de 1200 à 2900 décès annuels par cancer du poumon. Le radon est reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme substance cancérigène depuis 1988.

 

Quels sont les effets du radon sur la santé ?

Le risque pour la santé lié au radon ne provient pas tant du gaz lui-même que de ses descendants solides, eux-mêmes radioactifs :

  • polonium
  • plomb
  • bismuth.

Ils émettent tous des rayonnements alpha. Inhalés avec le radon, ils se déposent le long des voies respiratoires et irradient les cellules les plus sensibles des bronches, ce qui peut entraîner le développement d’un cancer du poumon.

Le risque de cancer du poumon s’accroît de manière linéaire avec la concentration en radon. Près de la moitié du nombre estimé de décès par cancer du poumon attribuables à l’exposition domestique au radon surviendrait parmi la majorité de français qui est exposée à une concentration modérée. N’oublions pas que l’exposition domestique au radon est un facteur de risque bien moins important que le tabac dans l’apparition d’un cancer du poumon. Cependant, les chiffres des cancers broncho-pulmonaires liés au radon montrent que l’exposition domestique à celui-ci est un réel problème de santé publique qu’il ne faut pas négliger.

 

Comment protéger sa maison du radon ?

Mesure des niveaux de radiation - radonL’Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire (IPSN) a mesuré la concentration de radon dans les habitations en France.

Les valeurs les plus élevées sont mesurées dans les régions à sous-sols granitiques : Limousin, Massif Central et Bretagne.

L’Union Européenne précise que les habitations neuves doivent être conçues afin d’obtenir une concentration moyenne de radon annuelle inférieure à 200 Bq m3.

Si la valeur moyenne dépasse 400 Bq m3, il faut mettre en œuvre des mesures simples :

  • ventiler les pièces en ouvrant les fenêtres, voire ventilation mécanique
  • rendre étanches les sous-sols et vides sanitaires.

Le radon est un gaz lourd, tendant à se concentrer dans les zones basses, notamment les caves, vides sanitaires et pièces directement en contact avec le sol. La ventilation doit concerner en priorité ces zones en contact avec le sol.

 

Mis à jour le

Se documenter sur le sujet